fbpx

Jérémy Brielles, 32 ans, marié, 1 enfant, Sport leader chez Decathlon

Continues-tu de travailler durant cette période de confinement? De quelle manière?

Non, je suis au chômage partiel depuis le 17 mars, sans possibilité de travail à domicile. Du coup je me suis trouvé un métier à plein temps pendant ce confinement : père au foyer :).

Comment as-tu pu t’entrainer depuis le début de cette situation et à quelle fréquence ?

Grâce au matériel en prêt par @Svarog et aux entrainements proposés. J’arrive à m’entrainer 4-5 fois par semaine. Ayant la chance d’avoir une terrasse, je peux faire mes séances l’après-midi au soleil. Je fais principalement des WOD, plus ou moins long…, mais je prends peu de temps pour travailler ma technique. (Dure d’être consciencieux quand il n’y a pas de coach derrière nous pour nous dire comment nous placer)

Comment te sens-tu physiquement et émotionnellement ?

Physiquement au top, j’ai même pur reprendre la course à pied et le vélo. Je me sens plus en forme que jamais 😉

Émotionnellement tout va très bien également. Ma famille a eu la chance, pour le moment, d’être épargnée par la maladie donc je vais pas me plaindre et j’avoue que cela est plutôt agréable de voir sa fille de 11 mois grandir chaque jour.

Qu’est-ce qu’il te manque le plus en étant confiné ?

Ce qui me manque est l’ambiance de la box, refaire des WOD en Team, partager cette souffrance. 🙂

Mais ce qui me manque le plus est le bruit sourd de cette barre qui se fait dropper : quel bonheur ce bruit!

 

 

 

 

Share This